Qui parle ?

L'argument d'autorité me déplaît ; sans doute est-ce parce que je n'en ai point. L'idéal serait que le visiteur me lise, analyse, réfléchisse, s'informe personnellement sans exclue aucune source ; il n'est pas souhaitable de me « croire ». Cependant, savoir qui parle est aussi un élément d'analyse. Voici donc mon profil.

Retraité de l'industrie, j'y ai exercé comme ingénieur de recherche, progressant lentement de technicien à cadre supérieur, avec responsabilités d'encadrement pendant une vingtaine d'années.

                   Ayant débuté mon activité salariée à temps plein avec mon seul baccalauréat, je me considère comme autodidacte, malgré quelques diplômes universitaires et du Conservatoire National des Arts et Métiers obtenus tout en travaillant. Ceux-ci m'ont propulsé avant la trentaine dans les rangs des ingénieurs.

Issu d'une famille paysanne, pauvre et catholique, je n'aurais sans doute fait aucune étude si mon parcours initial n'avait été, à un siècle d'intervalle et infiniment plus modestement, celui de mon compatriote Ernest Renan. Il m'en reste une forte sensibilité à l'histoire et la passion du vrai et des hommes.

La vie m'a donné une épouse, des enfants et petits-enfants. Pour ceux-ci,et pour tous les enfants du monde, je me penche, à ma façon, sur les mécanismes sociaux, notamment économiques . L'usage de l'argent en est un, omniprésent et dans lequel, à mon avis, l'exploitation des uns par les autres a su s'introduire et se dissimuler.



Retour